À poser, à encastrer ou à carreler, le receveur de douche est la partie inférieure du dispositif d’une douche. Le receveur de douche est un élément incontournable. Au niveau du sol, il sert ainsi à recevoir l’eau et permettre son évacuation. Généralement, il est protégé par une ou des parois de douche et/ou une porte. Types de receveur, formes, dimensions, matériaux, systèmes d’évacuation… Et si on faisait le point pour vous aider à bien choisir votre receveur de douche ?

Qui dit « receveur », dit « douche, donc « salle de bains » mais pas forcément « douche à l’italienne » ! Choisir un receveur de douche dépend avant tout de l’évacuation et des travaux nécessaires à son installation. C’est pourquoi, plusieurs types de receveurs de douche existent.

Le saviez-vous ?

Le receveur de douche s’affranchit de la cabine de douche. Il permet alors de créer la douche que vous avez toujours rêvée grâce à une intégration parfaite et des solutions de parois plus modernes en verre, en bois, en mosaïque...

1.    Les différents receveurs de douche

- Le receveur surélevé est plutôt facile à poser avec un siphon à évacuation horizontale. Il peut être surélevé, mais surtout ajusté, grâce à des pieds de rehausse ou mis en œuvre sur un socle fabriqué. L’accès à la douche n’est donc pas affleurant. La différence de hauteur est de l’ordre de quelques centimètres seulement.

- Le receveur à poser est lui aussi relativement rapide à installer sur une surface plane à même le sol. L’évacuation doit être encastrée et verticale. La marche d’accès n’excède pas 5 cm. Par rapport aux receveurs surélevés, la hauteur est inférieure. Le receveur à poser est à privilégier si vous ne souhaitez pas faire de gros travaux. 

- Le receveur à encastrer est affleurant, l’accès à la douche est de plain-pied. Ce type de receveur oblige à mettre en place un siphon d’évacuation verticale encastré. Le receveur à encastrer est installé dans les constructions neuves. Dans les salles de bains existantes, la mise en œuvre de ce type de receveur n’a de sens que dans le cas d’une rénovation complète. En effet, le receveur à encastrer nécessite d’importants travaux de maçonnerie.

>> Plus d'informations sur les receveurs à poser & à encastrer

Le saviez-vous ?

Digne successeur du bac de douche traditionnel, le receveur extra-plat est l'alternative à la douche à l'italienne.

 

- Le receveur à carreler est le partenaire particulier des douches à l’italienne. Le revêtement de la douche pouvant se confondre alors avec le revêtement de sol de la salle de bains, le résultat est du plus bel effet design. Le receveur à carreler offre minimalisme, sobriété et modernité. Seule la grille de la bonde est apparente. L’accès de plain-pied permet aussi de créer de grandes surfaces de douche sur mesure. Ce type d’installation facilite l’accès à la douche aux Personnes à Mobilité Réduite, aux personnes âgées ainsi qu’aux enfants. 

Les receveurs de douche à carreler se présentent sous la forme d’une plaque de polystyrène ou de polyuréthane. Cette plaque qui peut être encastrée ou posée, est très facile à découper.

>> Pour plus d’informations sur les receveurs à carreler

Surélevés, à poser, à encastrer ou à carreler, les receveurs de douche existent en plusieurs matériaux.

2.    Les matériaux

La plupart des receveurs de douche sont fabriqués en grès émaillé ou en céramique, en acrylique ou en résine. En plus d’être parfaitement étanches, antibactériens et antidérapants, les receveurs en pierre naturelle, par exemple en ardoise, sont très esthétiques et donnent beaucoup de cachet.

L’acrylique concurrence, sinon devance, les modèles en céramique ou en grès émaillé, avec ses propriétés antidérapantes et son faible poids. Par ailleurs, s’il est facile à entretenir, il reste plus sensible aux rayures et aux chocs.

Du côté des résines, il en existe de plusieurs natures et diverses qualités.

Matériaux et style allant de pair, sachez qu’il est complètement possible de choisir un receveur de douche en bois exotique (du Teck de type pont de bateau). Sans surprise en revanche, d’une matière à l’autre, les prix varient énormément. 

3.    Les formes et les dimensions

 

Le receveur de douche, - point de départ de votre douche -, rime aussi avec « optimisation d’espace » et « configuration de la salle bains ». Plusieurs choix s’offrent alors à vous puisque les receveurs de douche peuvent être de forme carrée, rectangle ou en quart de cercle (dit aussi quart de rond).

Avec des tailles variables, le receveur carré est le plus courant et le plus classique. Apriori, il convient à toutes les surfaces de salles de bains. Plus contemporain, le receveur de forme rectangulaire est très largement plébiscité dans les grandes salles de bains où la douche, très spacieuse alors, s’impose comme l’élément principal.

 

Le saviez-vous ?

L’écoulement de l’eau peut être centré ou excentré.

À l’inverse, dans les petites salles de bains, il faudra davantage privilégier le receveur en quart de cercle. Le receveur d’angle est moins encombrant. Il permet de gagner de la place tout en offrant une aisance confortable sous la douche.

Le saviez-vous ?

Plus la surface du receveur est grande, plus il pourra être plat.

Le receveur de douche se décline dans des dimensions standard et aussi sur mesure pour accentuer la sensation d’espace (donc améliorer son confort) ou pour répondre aux problématiques des salles de bains les plus atypiques.

Pour garantir une bonne installation, vous devez impérativement respecter les règles de pose et d’entretien délivrées par les fabricants. La norme NF garantit par ailleurs, un niveau de qualité minimal.