En 2020, l’Agence de l’Environnement et de la Maîtrise de l’Énergie estime que 9 millions des ménages français se chaufferont au bois. À ce jour, l’ADEME recense 7,4 millions de foyers équipés d’un insert, d’un poêle ou d’une cheminée. Moins cher que le gaz, le fioul ou l’électricité, le bois est une source d’énergie de chauffage économique et écologique. On fait le point sur les avantages et les inconvénients du chauffage au bois.

Le chauffage au bois est tendance. Bûches, plaquettes, granulés… Le bois est une solution de chauffage qui séduit les nouveaux propriétaires. Pour cause, les avantages du chauffage bois sont nombreux. Pourtant, il y a aussi des inconvénients qu’il est important de prendre en compte avant de faire son choix. Laissez-nous vous aider à y voir plus clair…

Les nombreux avantages du chauffage bois :

1.     La qualité de chauffage

Le bois chauffe très bien, avec des rendements pouvant atteindre 85-90% selon les modèles.

2.     Une énergie renouvelable et naturelle

Le bois est une énergie renouvelable naturelle. La ressource se renouvelle plus rapidement que les énergies fossiles (pétrole, gaz naturel, etc.). Choisissez un bois labellisé NF bois de chauffage. 

3.     Écologique

Le combustible bois est considéré comme une énergie propre. Neutre en CO2, le bois est écologique. 

4.     Économique

Le bois est le combustible le plus économique pour chauffer nos maisons et nos appartements. Sous forme de bûches, de plaquettes ou de granulés, le bois est toujours moins cher que les autres énergies de chauffage. Contrairement à l’électricité, au gaz ou au fioul, le prix du bois reste stable. Plutôt pratique pour vous aider à maîtriser votre budget ! 

5.     Moins polluants

Les nouveaux appareils de chauffage au bois sont moins polluants. Ils ne dégagent plus de fumées. 

6.     Performance et qualité de l’air

Les appareils de nouvelle génération sont de plus en plus performants : seuils de rendement, de rejet de polluants, de monoxyde de carbone dans les fumées, de poussières, etc. L’idée : l’amélioration constante de la qualité de l’air. Avec des rendements qui peuvent atteindre 90%, les appareils de chauffage bois fonctionnent avec de moins en moins de matière bois. Réduire les consommations de combustible, c’est aussi faire baisser sa facture bois et chauffage. 

7.     L’automatisation

L’automatisation des nouveaux systèmes de chauffage au bois simplifie l’utilisation des appareils notamment des poêles à bois. Certains modèles permettent une mise en route programmable. Adieu maison froide en rentrant du travail ou au retour des vacances ! 

8.     Central et d’appoint

Le chauffage au bois peut être chauffage principal (on parle de chauffage central) ou chauffage d’appoint en complément d’une installation existante.

9.     Joli feu de bois

Le plaisir de la flamme est sans équivoque l’un des premiers bénéfices associés. Le crépitement des flammes apporte douceur et chaleur homogène dans un foyer. Le bois a une odeur si particulière, familière, qu’elle en devient rassurante. L’hiver, la sensation de bien-être se renforce à la vision d’un feu de bois. Évidemment, ce petit plaisir ne fonctionne que pour les cheminées et les poêles à bois, inutile d’espérer voir les flammes danser avec votre chaudière bois.

10.  Crédit d’impôt

L’État encourage le chauffage au bois avec un crédit d’impôt de 30% pour pallier au surcoût de l’installation tout en valorisant une énergie renouvelable écologique. Le crédit d’impôt s’applique sur le prix de l’appareil. Certains critères doivent être respectés et l’installation doit être réalisée par un professionnel agréé.

Pour une maison individuelle sur deux en France, le bois est une source de chauffage, principale ou d’appoint ». Source Ademe.

Les 3 grands inconvénients du chauffage bois :

1.     Le stockage

Le chauffage bois oblige à prévoir un espace sec et bien ventilé pour stocker le combustible. Par rapport aux bûches, les granulés et les plaquettes sont moins encombrants et moins lourds à manipuler ou à transporter. Le système lui-même, le poêle, la cheminée ou la chaudière encore, occupe une place non négligeable dans l’habitat. Les chaudières, les poêles et les inserts sont soumis à plus ou moins de contraintes d’installation. Exemple : l’obligation de laisser un espace libre tout autour du poêle à bois. Un poêle à bois ne peut en aucun cas être collé à un mur.

2.     L’approvisionnement

Les appareils de chauffage au bois ne sont jamais totalement autonomes. Un approvisionnement en bois plus ou moins régulier est nécessaire. Certains modèles de poêles à bois sont munis d’un réservoir de granulés qui se substitue à la tâche quotidienne. Pensez à bien gérer vos réserves de bois.

3.     Le prix de l’installation

Le coût d’une installation de chauffage au bois est plus onéreux que le coût d’une installation électrique. Comptez moins d’une dizaine d’années pour amortir votre investissement.

10 avantages contre 3 inconvénients, voilà pourquoi le chauffage bois séduit toujours plus.