Conseil pratique

Il convient de changer de chaudière en moyenne tous les 15 ans.
En effet, après une dizaine d’années l’appareil commence à s’essouffler et ces performances diminuent fortement. La chaudière devient peu économe et risque de tomber en panne. Il est donc préférable de la changer dès qu’elle commence à présenter des signes de faiblesse plutôt que d’attendre le dernier moment.

Chaudière Murale ou sol ?

La chaudière à condensation

La chaudière à condensation est une chaudière ayant la particularité de tirer profit de la chaleur latente de la vapeur d'eau contenue dans les gaz d'échappement, en condensant ces vapeurs avant de rejeter l'eau sous forme liquide.


Le sens des économies

Tout a été conçu pour que vos factures baissent : de l’emploi de la technique de condensation, de la régulation, à la conception du brûleur. Avec une baisse de la consommation d’énergie, les chaudières à condensation fonctionnent au gaz naturel, au gaz propane ou au fioul.

 

 

 

30 à 40% de réduction de la consommation énergétique 

La technique de la condensation permet de récupérer, grâce à un échangeur surdimensionné, la chaleur latente contenue dans la vapeur d’eau produite par la combustion du gaz ou du fioul. Comme la quasi-totalité de l’énergie est utilisée, la chaudière à condensation a un rendement bien supérieur à celui des chaudières classiques. Elle vous permet de réaliser de 30 à 40 % d’économies d’énergie, par rapport à une chaudière classique de la précédente génération1. Et, qui dit réduction de la consommation, dit réduction de la pollution. 

1)Gain par rapport à une chaudière classique de 18 à 20 ans, sans régulation et sans programmation.

Conseils du pro

Pour déterminer la puissance de votre chaudière, il n'est pas nécessaire de cumuler la puissance de chauffage et sanitaire instantanée qui, elle, doit être réservée à des besoins limités. L'eau chaude sanitaire produite par accumulation sera, dans tous les cas, une solution de confort optimum.