Comparer les coûts et le confort des différentes sources d'énergies

Gaz naturel : Performance, propreté, silence, confort, économie, peu polluant, aucun stockage. Un certificat de conformité est obligatoire avant branchement sur le réseau (Qualigaz). « Energie utilisable pour la cuisson »
Propane : Performance, propreté, silence, confort, destiné aux habitations rurales ou hors réseaux de gaz naturel. 2 méthodes de stockage : par bouteille de 35kg ou par citerne de stockage aérienne ou enterrée de 500 à 2 000kg. Normes d’installation : 60cm d’un mur mitoyen, 3m d’une habitation ou d’une fenêtre, 3m de la voie publique. Mise en place et livraison exclusivement assurées par le distributeur pétrolier. Un certificat de conformité est obligatoire. « Energie utilisable pour la cuisson »
Fioul : Performance, propreté des chaudières modernes, confort, économie : tout type d’habitation. Citerne de stockage extérieure ou intérieure, aérienne ou enterrée. Une capacité de 1 500L est suffisante dans la plupart des cas.
Bois/Charbon : Economie, exploitable individuellement. Ces combustibles naturels sont très utiles dans certaines régions ; le stockage, l’alimentation et les déchets sont à prendre en compte avec réalisme.
Electricité : Economie, propreté, silence, pas de stockage, ni de cheminée : utilisable dans tout type d’habitation. Exploitation coûteuse, veiller à l’isolation de la maison. Utilisation principale : le convecteur. « Energie utilisable pour la cuisson ».
Solaire : Economie d’énergie, fiabilité, performance élevée, respect de l’environnement : un ensemble d’atouts pour les gammes de produits proposées.

Tableau comparatif des sources d'énergie

L'énergie Bois, la Biomasse

La biomasse représente l’ensemble de la matière organique, qu’elle soit d’origine végétale ou animale. Cette matière organique est la matière qui compose les êtres vivants et leurs résidus ayant pour particularité d’être toujours composée de carbone (du bois aux feuilles en passant par la paille, les déchets alimentaires, le fumier…). La France est le pays européen qui dispose du plus important gisement de biomasse agricole et forestière (26% du territoire pour les forêts). Ces ressources présentent plusieurs avantages :
- Elles sont durables
- Leur utilisation est favorable à la maitrise des gaz à effet de serre,
- Un aspect très économique, voire GRATUIT,
- Une grande réserve énergétique : la forêt française est sous-exploitée,
- Une diversité dans le choix des combustibles (bûches, briquettes, plaquettes, granulés).


D’une manière générale, l’énergie bois a un potentiel de développement fort pour les années à venir. Tous les acteurs du marché tablent sur une progression à deux chiffres jusqu’en 2020. Cependant d’autres types de ressources en biomasse existent :
- Les sous-produits du bois, qui sont des déchets produits par l’industrie du bois et notamment l’exploitation forestière et les industries de transformation du bois,
- Certains sous-produits de l’industrie,
- Certains produits de l’agriculture traditionnelle,
- Certains déchets organiques.

Schéma biomasse

L'aérothermie

La chaleur prélevée dans l'air extérieur ou intérieur est transférée par la pompe à chaleur dans l'air ambiant du logement ou dans le circuit d'eau chaude de l'installation de chauffage. L’aérothermie récupère les calories de l’air même s’il fait froid, et les transforme en énergie. La pompe à chaleur air/air extrait l’air extérieur, en tire des calories, et utilise cette énergie pour réchauffer et le souffler dans la maison. La pompe à chaleur air/eau extrait l’air extérieur, en tire des calories, et utilise ces calories pour réchauffer l’eau transmise ensuite à des émetteurs de chaleur, à un circuit d’eau. L’installation est relativement simple et ne nécessite ni capteurs ni autorisations spécifiques. Les pompes à chaleur aérothermiques peuvent être installées aussi bien dans le neuf que la rénovation, en maison ou en appartement.

Schéma aérothermie

 

Schéma géothermie

La géothermie

Il s’agit de récupérer la chaleur du sol qui varie très peu au cours de l’année pour chauffer la maison. Dans un premier cas, les calories du sol sont récupérées et transformées en énergie par une pompe à chaleur. Dans un deuxième cas, l’inertie thermique du sol est utilisée par le puits canadien pour chauffer ou rafraîchir l’air ventilant les bâtiments.









Le solaire thermique

Des capteurs thermiques vitrés piègent les rayons du soleil et transmettent leur énergie à des absorbeurs métalliques. Ces absorbeurs réchauffent un réseau de tuyaux de cuivre dans lesquels circule un fluide caloporteur, pour ensuite chauffer l’eau stockée dans un ballon par échange. 2 systèmes :

- CESI (Chauffe-Eau Solaire Individuel) : Pour la production d’eau chaude uniquement Comprend un capteur à eau chaude, un ballon de stockage avec appoint électrique ou hydraulique, et les liaisons de tubes nécessaires.

 

Schéma solaire thermique1-Capteur solaire 
2-Régulation 
3-Circulateur 
4-Energie d’appoint 
5-Eau froide
6-Eau chaude

 

 

 

 

- SSC (Système Solaire Combiné) : Pour la production d’eau chaude et le chauffage En plus de réchauffer l’eau sanitaire, le caloporteur transmet sa chaleur au réseau d’eau de chauffage également stockée dans un ballon et toujours par le biais d’un échangeur thermique. Lorsque les apports solaires sont suffisants, l’eau stockée dans le ballon de stockage monte dans les capteurs. (Cette eau n’est pas celle qui est consommée). Lorsque le ballon de stockage est à température ou que les apports solaires sont faibles, l’eau qui circulait dans les capteurs redescend dans le ballon et y reste.

  

Schéma système solaire combiné

1-Capteurs solaires
2-Ballon solaire
3-Résistance électrique
4-Chaudière gaz ou pompe à chaleur
5-Réseau de radiateurs
6-Plancher chauffant