Tout d’abord, les professionnels conseillent d’utiliser l’eau courante du robinet pour remplir la piscine. En effet, l’eau de pluie ou l’eau de forage (puits) peuvent avoir un PH très différent, et peuvent contenir des métaux lourds. D’une manière générale, mieux vaut se renseigner auprès du service des eaux pour connaître les caractéristiques de l’eau de votre commune.

Le traitement au chlore

Avantages :

• Produit le plus utilisé dans les piscines
• Désinfectant et oxydant : élimine les bactéries, les algues et les champignons
• Disponible sous plusieurs formes différentes : pastilles, galets ou liquide
• Peu cher

Inconvénients :

• Odeur gênante
• Irritations de la peau et des muqueuses
• Risque d’allergie chez certaines personnes
• Sensible à la température ou un PH plus élevé
• Sensible aux UV : nécessite l’utilisation d’un stabilisant dont le niveau doit être strictement contrôlé
• Prix faible parfois compensé par la quantité importante à utiliser

Le traitement au brome

Avantages :

• Pas d’odeur, pas d’irritations
• Elimine les bactéries et les algues
• Reste efficace même avec un PH élevé
• Pas besoin de stabilisant car reste efficace si exposé aux UV
• Résiste à très haute température

Inconvénients :

• Surtout utilisé en spa, son usage se répand en piscine mais il peut encore parfois être plus difficile à trouver que le chlore
• Prix élevé (30% à 40% plus cher que le chlore)
• Achat d’un brominateur (300€ en moyenne) en général nécessaire, mais il peut également être utilisé dans les skimmers ou diffuseurs de chlore
• Très corrosif : demande des précautions particulières pour sa manipulation et son stockage

L’électrolyse du sel

Utilisation d’un sel spécial piscine qui est transformé en chlore à l’aide d’un appareil électrique, l’électrolyseur.

Avantages :

• Agréable pour les baigneurs : pas d’odeur, pas d’irritations
• Entretien minimal : pas besoin de produits chimiques ou de manipulations supplémentaires
• Ecologique
• Peu cher sur le long terme (sel)

Inconvénients :

• Corrosion due au sel : nécessité d’adapter l’équipement de la piscine
• Exige une surveillance précise du PH de l’eau ; pour qu’il soit efficace il faut l’associer à une régulation de PH
• Investissement de départ plus coûteux (électrolyseur)

Le traitement au PHMB (PolyHexaMéthylène Biguanide)

Avantages :

• Pas d’odeur, pas d’irritations
• Très bon désinfectant, élimine les bactéries et les champignons
• Résistant aux UV et aux variations de PH
• Effet floculant : améliore l’efficacité des filtres à sable
• Effet durable : renouvellement moins fréquent qu’avec d’autres désinfectants

Inconvénients :

• N’élimine pas les algues : nécessite l’utilisation d’un algicide en complément (oxygène actif par exemple)
• Incompatible avec le chlore, le brome et le cuivre
• Risque de colmater les filtres à cartouche ou à diatomée
• Nécessite une vidange de la piscine tous les 3 ans
• Pas écologique (pesticide) : avant de verser l’eau de la piscine dans la nature, il faut neutraliser le PHMB avec du chlore
• Difficile à trouver
• Prix élevé

Traitement de l'eau piscine

L’oxygène actif (H2O2)

Avantages :

• Pas d’odeur, pas d’irritations
• Oxydant puissant : élimine les algues
• Disponible sous plusieurs formes différentes : pastilles, galets, liquide ou sachets
• Ecologique
• Compatible avec tous les types de traitement de l’eau et tous les revêtements de piscine

Inconvénients :

• Effet désinfectant limité : à combiner avec un autre désinfectant (chlore, PHMB par exemple)
• Très sensible aux UV, à la température et aux variations de PH : doit être renouvelé souvent
• Prix élevé

Le traitement aux UV

Un appareil installé dans la filtration reproduit le rayonnement des UV qui détruisent les micro-organismes.

Avantages :

• Agréable pour les baigneurs : pas d’odeur, pas d’irritations
• Réduit l’utilisation de produits chimiques
• Entretien facile : traitement automatisé
• Ecologique
• Ne modifie pas le PH de l’eau

Inconvénients :

• Nécessite l’utilisation d’un autre désinfectant pour que l’effet soit durable (brome, chlore, PHMB par exemple)
• Investissement de départ coûteux (lampe UV)
• La lampe doit être changée toutes les 5000 à 15000 heures.