La qualité de l’air que nous respirons a été reconnue comme enjeu de santé publique. D’après l’Observatoire de la Qualité de l’Air Intérieur (OQAI), l'air intérieur serait davantage pollué que l'air extérieur. Matériaux, mobilier, produits ménagers, tabac, produits cosmétiques, animaux… Les sources de pollutions sont nombreuses. Pour améliorer la qualité de l’air dans nos habitats, des études ont été menées au sujet des plantes dépolluantes. Ainsi, il a été prouvé que certaines plantes assainissent nos intérieurs. Lisez notre article pour en savoir plus !

La pollution de l’air ambiant agirait dans l’accroissement de diverses pathologies chroniques et des allergies respiratoires. Trois substances ont d’ailleurs été déclarées prioritaires : le formaldéhyde (allergisant et irritant pour les voies respiratoires), le benzène (substance cancérigène issue de la combustion) et le dioxyde de carbone (accumulation de polluants). Hélas, la liste des polluants est longue. En réalité, les substances chimiques invisibles sont partout dans l’habitat : dans les détergents et les solvants, les colles et les adhésifs, les peintures, les plastiques, les désodorisants, les insecticides, mais aussi dans les ordinateurs, les cigarettes, etc. 

Toutefois, rassurez-vous, les polluants présents dans nos habitations n’ont pas tous le même degré de nocivité et la plupart des plantes sont capables de les absorber.

Le saviez-vous ?

Depuis le 1er janvier 2012, les niveaux d'émission en polluants volatils sont inscrits sur les produits de construction et de décoration vendus en France. Les caractéristiques d'émissions de substances sont formalisées selon une échelle de quatre classes, de « A+ » indiquant un niveau d’émissions très faible à « C » exprimant un niveau d’émissions élevé.

Tout savoir sur la dépollution par les plantes

Les végétaux sont capables d'absorber certains composés, donc d’assainir l’air ambiant.

Le principe de dépollution repose sur un échange gazeux. Ainsi, certaines plantes peuvent absorber les composants chimiques invisibles présents dans l'air. En effet, les végétaux ont cette particularité de stocker et/ou transformer les substances nocives absorbées en un CO² de meilleure qualité. Le rejet de vapeur d'eau par les plantes contribue alors à améliorer et assainir l'air intérieur ainsi que le taux d’oxygène. Cela s’appelle la « bioépuration » ou la « phytorémédiation ».

Les plantes dépolluantes sont donc idéales dans les salles de bains, mais aussi dans les chambres et les cuisines.

Saviez-vous que certaines plantes, comme le cactus (notamment grâce à ses épines) et les plantes grasses, sont efficaces contre les ondes électromagnétiques ? D’autres encore, luttent contre la fumée de cigarette !

Top 5 des plantes faciles à adopter

Les plantes ont des caractéristiques propres. De fait, il est conseillé de placer dans votre salle de bains au moins trois plantes aux pouvoirs dépolluants différents.

- Le ficus

Le ficus est la plante verte incontournable de la maison. Robuste et facile d’entretien, de plusieurs formes et de toutes tailles, le ficus absorbe principalement et efficacement le formaldéhyde, le xylène et l’ammoniac. Il agit également sur la fumée de cigarette, les désodorisants et les vernis.

Notez que depuis 2004, le formaldéhyde est classé par le Centre international de recherche sur le cancer (CIRC) comme « substance cancérigène avérée pour l’homme ».

- La fougère

Jolie plante vivace, la fougère est une formidable plante dépolluante. C’est l’adversaire numéro 1 des substances émises par les produits d’entretien. Elle agit avec efficacité contre le formaldéhyde.

- L’aloe vera

Qui ne connaît pas les pouvoirs de l’aloe vera ? L’aloe vera (ou aloès) est une plante purifiante dont on lui reconnaît des bienfaits et des propriétés médicinales. Par ailleurs, elle réduirait également la présence de monoxyde de carbone et lutterait contre l’odeur et les éléments nocifs du tabac.

- Le yucca

Le yucca est une plante ornementale qui fait partie des plantes les plus appréciées. Grâce à son pouvoir assainissant, il absorbe surtout le benzène présent dans les fumées, les encres, les peintures et les vernis, et l’ammoniac des produits d’entretien.

- Le chlorophytum

Très facile à cultiver, le chlorophytum lutte contre le toluène, le monoxyde de carbone, le nitrate et le benzène. Vous serez sans doute surpris d’apprendre que ce végétal appartient à la famille des asperges !

Anthurium, dieffenbachia, dracaena, lierre, philodendron… Il existe naturellement de très nombreux autres végétaux dépolluants. Choisissez-les aussi en fonction de vos goûts et de leurs caractéristiques d’entretien.

Les bons gestes pour purifier l’air

Les plantes ne remplacent pas l’aération ! Pour purifier l’air dans votre salle de bains, mais aussi partout dans votre maison ou votre appartement, vous devez :

-          Aérer et ventiler quotidiennement chacune des pièces (au minium 2 fois 15 minutes, été comme hiver) ;

-          Ne pas surchauffer ;

-          Entretenir vos appareils de combustion ;

-          Vérifier et entretenir les systèmes d'aération ;

-          Privilégier les matériaux écologiques, y compris pour les produits ménagers ;

-          Choisir des produits HQE (haute qualité environnementale).

Les végétaux ont des vertus très intéressantes dans l’habitat, mais aussi, et avant tout, pour l’homme. Ils contribuent notamment, à diminuer le stress !